5 Savoir Faire essentiels du manager


Les exigences qui pèsent sur les managers sont si nombreuses… !

Dans ce foisonnement d’exigences, d’impératifs etc, nous en relevons 5 qui nous semblent vraiment essentiels, et que nous appelons les 5 savoir faire essentiels du manager :

  1. LES FAITS
  2. LE POSITIF
  3. LA VÉRITÉ
  4. LES QUESTIONS
  5. LE SILENCE
  1. LES FAITS : appuyez-vous sur des faits. Apprenez à revenir au maximum d’objectivité plutôt que vous laisser emporter par les opinions (idées stéréotypées) ou les sentiments (émotions inconscientes mais bien présentes qui impactent souvent notre jugement quand nous sommes très contents ou très agacés etc).
  2. LE POSITIF : sachez regarder le positif avant le négatif. C’est souvent un combat contre soi-même que d’entrer dans cette démarche, mais elle vous aidera à devenir un manager reconnu et respecté. Quand vous êtes face à une difficulté, sachez prendre du recul et de la hauteur pour voir en quoi cette situation pourrait ouvrir des opportunités et pas uniquement générer des contraintes et des difficultés.
  3. LA VÉRITÉ : dites la vérité. Mettez les formes qui conviendront à votre environnement de travail, mais dites la vérité, même si cela n’est pas toujours simple. Vos collaborateurs, votre institution, votre successeur, vos clients, vos partenaires, bref tout votre entourage et votre écosystème appréciera cette expression de courage managérial.
  4. LES QUESTIONS : notre habitude, la pression du temps et du nombre de problématiques à gérer nous poussent à donner des solutions, résoudre par nous-mêmes les problèmes qui nous sont confiés. Et pourtant ! Notre métier de manager est d’animer une équipe, pas d’être un super expert si puissant que tout devrait passer par nous. Pour aider l’équipe à prendre son autonomie, pour éviter un certain nombre d’erreurs d’analyse, privilégiez le questionnement à l’affirmation
  5. LE SILENCE : on parle souvent de la nécessité d’écouter ses collaborateurs. C’est parfaitement exact. Concrètement, l’écoute prend d’abord la forme du silence. Que votre silence soit habité d’une réelle intention d’écouter, c’est ce qu’on appelle l’écoute « active ». Notre monde va très vite et son espace est occupé par de nombreux « bruits ». Nous sommes donc mal à l’aise avec le silence. Pourtant, savoir prendre des temps de micro-silence est essentiel (de même que de prendre des temps de silence plus longs pour permettre au manager de se ressourcer afin de mieux exercer son métier).

Protection, Permission, Puissance


3P: Le cadre d'action et les leviers du managers

Le manager, dans sa posture de coach et d’accompagnateur des personnes et du collectif,...
Lire la suite

BBMC: Les 4 basiques du management


Le management est une chose bien complexe, voire compliquée,
mais parfois aussi si simple…

Dans la relation que vous entretenez avec vos collaborateurs, mettez-vous en œuvre les 4...
Lire la suite

Vitesse vs Précipitation


Quels critères permettent de distinguer ces 2 notions ?

On ne cesse de l’entendre et de le vivre : le monde s’accélère… Les acteurs...
Lire la suite

WaCaMa


Un outil basique de la communication

Cet outil nous a été transféré par un client : il est d’une grande simplicité...
Lire la suite